Collection | Doctrines | Grands auteurs francophones

HOMO STRATEGICUS

Capitalisme liquide, destruction créatrice et mondes habitables

Ouvrage labellisé FNEGE (2023), catégorie “Essai”

 

Plutôt qu’une réplique annoncée de la crise de 2008, c’est une pandémie qui est venue brutalement provoquer des pénuries de produits élémentaires, dont 40  ans de «  globalisation  » nous avaient convaincus qu’ils seraient toujours disponibles.

40 ans de financiarisation et de révolution numérique qui ont imposé la rentabilité et sa maximisation en dévaluant tout autre critère d’évaluation et notamment la précaution, le compromis et la justice sociale, inhérents au capitalisme industriel et managérial régulé qui avait produit les Trente Glorieuses.

Homo œconomicus s’est fait chair et a diffusé, par mimétisme et alignements, son schéma mental simpliste, liquéfiant les entreprises, les organisations et les États, comme l’avait voulu le tandem Thatcher-Reagan, admiratif de la doctrine néolibérale Hayek-Friedman. Contraint de devenir entrepreneur de soi, tout un chacun a dû s’adapter à marche forcée à l’innovation technologique aveugle, l’invocation de la destruction créatrice de Schumpeter cautionnant le vide stratégique. Partout en Occident, bien qu’à des degrés divers, homo politicus, né sous Aristote, a dû s’incliner devant homo œconomicus, désormais seule figure tenue pour légitime.

En mettant au jour ces genèses et plus encore leurs interdépendances, cet ouvrage voit l’exploitation de la planète, la montée des inégalités, la désagrégation des classes moyennes, le délitement de la démocratie libérale et des sociétés, non comme des dégâts collatéraux, mais comme des implications logiques de ce monopole d’une économie devenue chrématistique spéculative. Fondé sur 50  ans de recherche, il retrace l’essor de la stratégie, en théorie comme en pratique, puis son reflux, submergé par une gestion financiarisée de l’entreprise, de l’État, de la ville et même des organisations sociales et solidaires.

Il montre la nécessité de régénérer homo strategicus éthiquement orienté, et de libérer ses forces imaginantes, pour affronter les problèmes écologiques, sociaux, politiques, et faire que l’économie retrouve la raison. Il déploie les concepts-repères et l’épistémologie pragmatiste adéquate à une stratégie renouvelée.

En voir plus

Fiche technique

Titre
HOMO STRATEGICUS
Date de parution
28 avril 2022
Nombre de pages
228
ISBN
978-2-37687-580-2
Type
Broché
Noir
Format
140 x 220
Thème
Environnement / Éthique / Société
Collection
Doctrines

Auteurs

MARTINET Alain-Charles

ALAIN-CHARLES MARTINET

Professeur émérite à l’Université Jean-Moulin de Lyon, où il a fait l’essentiel de sa carrière, après dix années à l’Université Lumière Lyon 2. Il a été longuement Professeur invité aux universités de Genève et Lugano. Co-fondateur et longtemps directeur de l’UMR Euristik (CNRS-Lyon 3) ainsi que du programme doctoral de gestion (IAE Lyon-EM Lyon), il a dirigé 50 thèses de doctorat et HDR. Il avait conçu une formation doctorale pour cadres à Lisbonne et a donné récemment encore des séminaires de stratégie et d’épistémologie dans le DBA du Business Science Institute (Luxembourg).

Conférencier invité dans de multiples colloques scientifiques, il a présidé l’Association Internationale de Management Stratégique et la Société Française de Management. Il a collaboré pendant 40 ans avec la FNEGE, pour laquelle il a imaginé et dirigé le Centre européen de formation approfondie à la gestion (CEFAG).

Il vient de publier “Homo strategicus. Capitalisme liquide, destruction créatrice et mondes habitables” , EMS, 2022

Dans le même thème

Environnement / Éthique / Société

ÉROSION DU LITTORAL

BENJAMIN TAUPIN
L’érosion accélérée des côtes se présente comme un phénomène majeur qui commande une nouvelle organisation politique, économique et sociale de la bande littorale. Aux avant-postes des conséquences du dérèglement climatique, il est urgent de comprendre comment aborder les changements et les profondes réorganisations qui s’opèrent. Mobilisant les connaissances issues de disciplines variées, l’auteur offre un…

DIVERSITÉ ET REPRÉSENTATION

MARIE-LOU DULAC
Faut-il interdire le yoga ? Doit-on censurer Autant en emporte le vent ? Peut-on aimer Harry Potter sans être transphobe ? Ces questions, dans le sillage de la « pensée woke », s’invitent aussi bien dans les repas de famille que dans les entreprises et offrent rarement lieu à des débats…

DÉFIS CLIMATIQUE ET SOCIAL : GAME…

PATRICK STORHAYE
L’entreprise ne peut plus s’affranchir de sa responsabilité face au défi climatique. La sensibilité des parties prenantes sur le sujet ne cesse d’augmenter, au point d’en faire un critère d’arbitrage pour certaines. Dans le même temps, salariés et candidats attendent du sens, responsabilité et engagements climatiques, en constituant l’un des premiers pour un nombre croissant d’entre eux.…
Toute la thématique