Collection | Économie et société | Questions de société

LA SÛRETÉ ÉTHIQUE

Du concept à l'audit opérationnel

Les auteurs adoptent une démarche d’audit car les responsables sont habitués à la rigueur et au vocabulaire de cette démarche mais l’ouvrage n’est pas un manuel d’audit, il aborde de façon plus large la problématique de la lutte contre les comportements contraires à l’éthique, notamment la dimension relative à la culture et à l’ambiance de travail dont on connaît l’importance pour que règne un climat éthique dans l’entreprise.

La préface de Daniel LEBEGUE, Président de l’ORSE (Observatoire de la responsabilité sociétale de l’entreprise), de Transparence International France ; de même que la conclusion de Hervé LAINE, Président du Cercle d’Ethique des Affaires, témoignent de la bonne réception de cet ouvrage par les milieux économiques et financiers.
Cet ouvrage s’adresse :
– Aux déontologues, aux auditeurs (internes et externes), aux membres des comités d’éthique, aux responsables des risques, aux spécialistes de la lutte anti-fraudes, bref à tous ceux qui ont à connaître, du fait de leur profession, des diffi cultés que posent les problèmes d’application de principes éthiques dans les organisations. Il s’adresse également aux dirigeants et aux cadres qui connaissent des dilemmes éthiques dans leur prise de décision.
– Aux étudiants de niveau master qui sont engagés dans des fi lières telles que la gestion, la GRH, l’audit et qui trouveront dans cet ouvrage une base de connaissance structurée qui n’existe pas ailleurs.

En voir plus

Fiche technique

Titre
LA SÛRETÉ ÉTHIQUE
Date de parution
17 juin 2010
Nombre de pages
156
ISBN
978-2-84769-126-9
Type
Broché
Noir
Format
155 x 240
Thème
Environnement / Éthique / Société
Collection
Économie et société

Auteurs

IGALENS Jacques

JACQUES IGALENS

Professeur des Universités à l’IAE de Toulouse

Professeur des Universités à l’IAE de Toulouse. Chercheur spécialisé dans la gestion des ressources humaines et de la responsabilité sociétale des entreprises.

Diplômé de l’ESSEC et de Sciences po Paris. Après cinq années d’activités de consultant international, il passe en 1981 une thèse de doctorat en sciences de gestion de l’université de Montpellier. Il fonde ensuite à Toulouse une société de conseil en GRH (gestion des ressources humaines) et rejoint l’université des sciences sociales de Toulouse comme professeur de GRH. Il est successivement directeur de l’IAE (1989-1990), directeur de l’école doctorale (1990-1993) et premier vice-président de l’université (1993 à 1998).

Il a créé l’AGRH en 1989, la ROR (Revue de l’Organisation Responsable) en 2000 et il est actuellement directeur général de TBS (Toulouse Business School). Président d’honneur de l’IAS, Institut International de l’Audit Social, il a écrit, seul ou en collaboration, une trentaine d’ouvrages et une centaine d’articles scientifiques.

Il participe aux activités d’audit des business schools dans le monde et réalise des missions d’expertise sur la dimension RH de la responsabilité sociale.

JORAS Michel

MICHEL JORAS

Docteur en sciences de gestion, est enseignant-chercheur HDR, ESCE, vice-président fondateur de l’Académie de l’Ethique, vice-président d’honneur de l’Institut International de l’Audit Social (IAS), co-fondateur du séminaire Vauban (1985) et du collège des hautes études de l’environnement (CHEE – 1995).

Décédé en janvier 2016.

Dans le même thème

Environnement / Éthique / Société

ÉROSION DU LITTORAL

BENJAMIN TAUPIN
L’érosion accélérée des côtes se présente comme un phénomène majeur qui commande une nouvelle organisation politique, économique et sociale de la bande littorale. Aux avant-postes des conséquences du dérèglement climatique, il est urgent de comprendre comment aborder les changements et les profondes réorganisations qui s’opèrent. Mobilisant les connaissances issues de disciplines variées, l’auteur offre un…

DIVERSITÉ ET REPRÉSENTATION

MARIE-LOU DULAC
Faut-il interdire le yoga ? Doit-on censurer Autant en emporte le vent ? Peut-on aimer Harry Potter sans être transphobe ? Ces questions, dans le sillage de la « pensée woke », s’invitent aussi bien dans les repas de famille que dans les entreprises et offrent rarement lieu à des débats…

DÉFIS CLIMATIQUE ET SOCIAL : GAME…

PATRICK STORHAYE
L’entreprise ne peut plus s’affranchir de sa responsabilité face au défi climatique. La sensibilité des parties prenantes sur le sujet ne cesse d’augmenter, au point d’en faire un critère d’arbitrage pour certaines. Dans le même temps, salariés et candidats attendent du sens, responsabilité et engagements climatiques, en constituant l’un des premiers pour un nombre croissant d’entre eux.…
Toute la thématique