Collection | Économie et société | Business Science Institute

LES CONDITIONS DE RÉUSSITE DES JOINT-VENTURES INTERNATIONALES EN ALGÉRIE

Les investissements directs étrangers (IDE) sont d’importance cruciale pour les pays en développement. Ils constituent un rouage essentiel au processus de développement économique. En effet, grâce au transfert du savoir-faire et à l’acquisition de nouveaux équipements, ils permettent aux économies locales de bénéficier de nombreux effets positifs tels que la montée en compétences de la ressource interne et l’amélioration de la compétitivité des entreprises.

La plupart des responsables des pays en développement se sont rendu compte que l’engagement de leurs entreprises dans des alliances avec des firmes étrangères constituait un passage obligatoire pour accéder aux compétences techniques et managériales. Ainsi, pour initier cette dynamique de coopération inter-entreprises, de nombreux pays du sud ont adapté leur dispositif législatif afin de le rendre plus attractif à l’investissement étranger.

Ce livre propose une approche managériale et académique du transfert inter-organisationnel de connaissances et de la performance au sein des alliances internationales de type nord-sud. En s’appuyant sur une revue de la littérature très riche et une étude qualitative réalisée auprès de responsables d’entreprises algériennes, Malik Bouacida tente d’identifier les principaux facteurs explicatifs de la réussite des joint-ventures internationales implantées en Algérie.

En voir plus

Fiche technique

Titre
LES CONDITIONS DE RÉUSSITE DES JOINT-VENTURES INTERNATIONALES EN ALGÉRIE
Date de parution
4 octobre 2018
Nombre de pages
144
ISBN
978-2-37687-169-9
Type
Broché
Noir
Format
140 x 220
Thème
Entrepreneuriat / PME
Management / Organisation / Stratégie
Recherche / Essais
Collection
Économie et société

Auteurs

MALIK BOUACIDA

MALIK BOUACIDA

Enseignant-chercheur

Malik BOUACIDA est enseignant-chercheur permanent à l’université de Strasbourg. Il intervient à l’IUT Robert Schuman et à l’École de Management Strasbourg où il est également responsable du Master Management mention ingénierie d’affaires (Strasbourg et Alger).

Titulaire d’un Doctorat en Business Administration du Business Science Institute et de iaelyon School of Management, d’un DEA en finance de l’IAE Dijon, il est aussi le fondateur de l’EM Alger Business school.

Il s’intéresse aux problématiques d’implantation des entreprises étrangères au Maghreb et plus particulièrement aux questions relatives à la performance des joint-ventures internationales et au transfert de connaissances inter-organisationnel au sein des alliances de type nord-sud.

Dans le même thème

Entrepreneuriat / PME
Être audacieux

IL FAUT ÊTRE AUDACIEUX

JULIEN BILLION | CLAIRE DOUSSARD
Comment les personnes en situation de handicap vivent-elles leur condition d’entrepreneur ? En premier lieu, cet ouvrage tend à mieux comprendre et expliciter les conditions professionnelles des entrepreneurs en situation de handicap par une compréhension de leur parcours, de leur écosystème entrepreneurial, et de leur rapport au territoire. Il a…
LA TRANSFORMATION DIGITALE DU MODÈLE D’AFFAIRES

LA TRANSFORMATION DIGITALE DU MODÈLE D’AFFAIRES

CÉCILE GODÉ | PATRICK VARENNE
Avec la Covid-19, les entreprises ont accéléré leur transformation digitale, en relevant souvent les défis à marche forcée. C’est le cas des PME, pour la plupart confrontées à des difficultés d’envergure lorsqu’il s’agit d’investir dans des outils technologiques coûteux, dont le déploiement implique un bouleversement du modèle d’affaires. Dans sa…
Couverture projets industriels privés aux rayons X

LES PROJETS INDUSTRIELS PRIVES AUX RAYONS…

ETHMANE OULD OUMAR
Les fonctionnaires publics et les entrepreneurs privés dépensent beaucoup de temps et d’énergie à se renvoyer les responsabilités du manque d’efficacité des politiques industrielles dans l’impulsion des projets industriels privés. Or, le problème ne vient pas forcément de déficits de dialogue ou de manques de volonté. Il faut d’abord que…
Toute la thématique