Collection | Économie et société | Societing

NOS MODES, NOS MYTHES, NOS RITES

Le social, entre sens et sensible

Notre société contemporaine renferme encore de nombreux rites et mythes. Leurs formes ont évolué, mais ils remplissent les mêmes fonctions qu’autrefois : rassembler, célébrer les communautés, régénérer les liens sociaux tout en faisant rêver.

Cet ouvrage propose une série d’analyses courtes, ironiques et poétiques. Une décennie de chroniques médiatiques est proposée, rassemblant des textes parus dans des journaux et magazines français, actualisés ici. Ces textes sont rangés en trois grandes parties : « Au fil du calendrier », « Médias et technologies », et « Nouvelles tendances sociales ». Ils épinglent l’air du temps, sondent nos imaginaires, décodent modes et tendances, en donnant de la profondeur à l’apparente surface des choses.

Ces exercices de style, légers et profonds, s’attachent à décrypter le sens des modes, des mythes et des rites qui jalonnent nos calendriers et égaient notre quotidien. La finalité ? Expliquer et analyser, en faisant sourire et réfléchir. Les rites et les mythes donc, mais aussi les médias, les technologies, les personnalités ou les tendances émergentes sont décortiqués et épinglés à tour de rôle. On reprend conscience, au fil du propos, de l’importance des imaginaires et de la prégnance de la pensée magique dans notre société désacralisée, en apparence seulement.

“La grande originalité de cet ouvrage est de proposer des analyses empreintes de finesse et d’une grande profondeur sous l’apparente légèreté des chroniques médiatiques. En observant les systèmes rituels, Lardellier met à nu le mécanisme intérieur de l’horloge sociale et montre qu’« il y a des rites à tous les niveaux de la société, chaque individu, communauté et institution ritualisant son rapport aux autres et au monde » (p. 247). Ce faisant, il nous donne à lire un panorama critique et savoureux qui s’inscrit dans la lointaine filiation des Mythologies de Roland Barthes. Il nous ouvre des perspectives sémio-anthropologiques fécondes permettant de buissonner à travers les mythes, les rites et les modes de la France de ce début de XXIsiècle.”

Alexandre Eyries, « Pascal LARDELLIER (2013), Nos modes, nos mythes, nos rites. Le social, entre sens et sensible », Communication [En ligne], | 2013, mis en ligne le 04 avril 2014, consulté le 17 avril 2014. URL : http://communication.revues.org/4981

En voir plus

Fiche technique

Titre
NOS MODES, NOS MYTHES, NOS RITES
Date de parution
18 janvier 2013
Nombre de pages
272
ISBN
978-2-84769-472-7
Type
Broché
Noir
Format
120 x 180
Thème
Recherche / Essais
Collection
Économie et société

Auteurs

LARDELLIER Pascal

PASCAL LARDELLIER

Professeur à l’Université de Bourgogne Franche-Comté, chercheur (CIMEOS/3S à Dijon et PROPEDIA/IGS, Paris) est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages.

Il est spécialiste des usages sociaux d’Internet, ainsi que des rites dans les sociétés occidentales. Il donne de fréquentes conférences et interviews sur ces thèmes, et publie des chroniques dans plusieurs journaux et magazines.

Dans le même thème

Recherche / Essais

LES NOUVELLES FRONTIÈRES DE L’INTÉGRITÉ ACADÉMIQUE

MICHELLE BERGADAÀ
Cet ouvrage prolonge et complète la construction des sciences de l’intégrité entamée avec le livre L’urgence de l’intégrité académique paru chez le même éditeur en 2021. Le débat s’est poursuivi lors du 2e Colloque International de l’IRAFPA (Coimbra, Portugal, 16-18 juin 2022). Les onze contributions les plus abouties du congrès…

L’EXPÉRIENCE DE LA THÈSE EN MANAGEMENT

HUGO GAILLARD | JULIEN CLOAREC | JULIETTE SENN | ALBANE GRANDAZZI
Si de nombreux supports d’accompagnement méthodologique existent, l’expérience de la thèse en elle-même est finalement peu documentée. Il s’agit ici de proposer un ensemble de contributions comme autant de retours d’expériences de la thèse par des jeunes docteurs. Cet ouvrage interroge à la fois l’idée même de faire une thèse,…
Couverture projets industriels privés aux rayons X

LES PROJETS INDUSTRIELS PRIVES AUX RAYONS…

ETHMANE OULD OUMAR
Les fonctionnaires publics et les entrepreneurs privés dépensent beaucoup de temps et d’énergie à se renvoyer les responsabilités du manque d’efficacité des politiques industrielles dans l’impulsion des projets industriels privés. Or, le problème ne vient pas forcément de déficits de dialogue ou de manques de volonté. Il faut d’abord que…
Toute la thématique