Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Gouverner ports, transports et logistique à l'ère du numérique

Messan LIHOUSSOU - 2020 - 288 pages

Collection :
Thèmes : Transport et logistique maritime  


ISBN : 978-2-37687-378-5
Année de parution :
Nombre de pages : 288 pages
Format : 155 x 240
Type d'ouvrage : Broché / noir
 non disponible

Cet ouvrage a bénéficié du soutien financier de la Fondation Sefacil et du laboratoire IDEES Le Havre. *** OUVRAGE DISPONIBLE EN VERSION ELECTRONIQUE UNIQUEMENT ! ***

Cet ouvrage de douze contributions constitue le Tome V de la collection « Afrique Atlantique ». Les ouvrages précédents ont traité les questions liées au développement des ports aux côtés des villes littorales et portuaires, aux métiers portuaires, au tourisme littoral et aux territoires productifs littoraux. Ce cinquième livre nous interroge sur l’implémentation des technologies de l’information et de la communication (TIC) en Afrique atlantique au service d’une meilleure gouvernance de l’industrie maritime et portuaire, de la construction de « corridors intelligents », et de la généralisation d’une logistique optimale, dématérialisée et digitalisée.

La digitalisation de l’économie bleue, de l’économie des corridors et plus globalement de la logistique en Afrique au Sud du Sahara, repose avant tout sur la volonté exprimée et soutenue des Etats qui cherchent à affirmer à travers les outils portuaires une certaine souveraineté nationale acquise dès les indépendances et désormais remise en cause par le fonctionnement d’une économie mondialisée. Les TIC en effet sont reçues, perçues et pratiquées à la fois comme un instrument de développement socio-économique et comme un facteur de risques et de vulnérabilités à partir du moment où la sécurité des données de plus en plus volumineuses (Big Data) n’est pas totalement garantie. Les avantages que procure l’usage responsable des TIC conduisent, d’une part, les autorités portuaires de l’Afrique de l’Ouest et du Centre à solliciter l’expertise de leurs homologues du Nord pour développer des solutions innovantes, adaptées à leurs besoins locaux. D’autre part, et à l’instar de la plateforme Ebemi au Mali, des solutions numériques locales sont aussi expérimentées et méritent d’être encouragées par les Etats et toutes les parties prenantes. Il s’agit de promouvoir une meilleure sécurisation des transactions sur les corridors et des opérations portuaires en respect du code ISPS. Le concept de logistique durable à travers « smart-port in the smart-city » émerge pour montrer que la prise en compte de la variable environnementale devient déterminante dans la compétition interportuaire. Le recours à l’intelligence artificielle, nouvelle étape du déploiement des TIC, comme génératrice de solutions optimales s’impose désormais à tous. Elle peut contribuer à guider les choix stratégiques des responsables, d’autant plus dans une de ces dimensions majeures dont le concept d’Ecoport délimite la pertinence.

Messan LIHOUSSOU

Chercheur associé à l’UMR IDEES-Le Havre et enseignant à l’université d’Abomey-Calavi (Bénin), il est titulaire d’un doctorat en géographie des transports de l’université du Havre (France) avec une thèse sur « Ports et désenclavement territorial : cas de l’arrière-pays du port de Cotonou » soutenue en 2014. Il a participé de juin 2016 à septembre 2017 au projet dénommé « All Cars Export ACE » sur la filière des véhicules d’occasion depuis l’Europe vers l’Afrique de l’ouest pour le compte d’HAROPA. Ses travaux sur l’articulation port/arrière-pays/terminal intérieur/corridor sous l’angle de l’ouverture des territoires et de la compétition sont publiés dans des revues académiques reconnues dont Géotransports (2014) et les Cahiers Scientifiques du Transport (2017). Son ambition est de promouvoir la collaboration entre universitaires et professionnels du Transport et de la Logistique.