Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Les processus stratégiques

Thomas DURAND, Sakura SHIMADA - 2018 - 208 pages

Collection : Regards sur la pratique
Thèmes : Management / Organisation / Stratégie  


ISBN : 978-2-37687-122-4
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 208 pages
Format : 155 x 240
Type d'ouvrage : Broché / noir
Disponible : Oui
version papier 22,00 €
e-book 13,99 €
Envoi rapide

Comment les organisations élaborent leurs stratégies

Les processus stratégiques concernent la façon dont une organisation fabrique ses stratégies, c’est-à-dire comment elle s’y prend pour identifier des sujets, mobiliser l’intelligence collective, exploiter les sources d’information internes et externes, faire remonter les signaux faibles autant que les alertes et les notes d’analyse vers les sphères où se discutent et se façonnent la stratégie et ses contenus, articuler les niveaux hiérarchiques, incorporer les visions contradictoires en confrontant les avis, etc. Ces processus vont jusqu’à la mise en œuvre, avec les révisions stratégiques plus ou moins déchirantes que cela peut impliquer. En ce sens, la stratégie est duale : il y a le « quoi », c’est-à-dire les contenus de ce que veut faire l’entreprise (ses offres, ses marchés, ses compétences, les manœuvres envisagées, …) et il y a le « comment », c’est-à-dire la façon dont l’entreprise construit le quoi et le met en œuvre (ce sont les processus stratégiques).

Les ouvrages de stratégie traitent pour l’essentiel du quoi et très peu du comment, des processus, comme si les organisations savaient s’y prendre pour penser la stratégie dans le collectif des équipes dirigeantes, et qu’il est plus besoin de se préoccuper du contenu de leurs cogitations que des approches qu’elles adoptent pour fabriquer leur stratégie collectivement.

Cet ouvrage éclaire la façon dont les organisations mènent des raisonnements stratégiques, s’alimentent grâce aux strates fonctionnelles et opérationnelles du management intermédiaire, conduisent ou font conduire des études, renforcent leurs répertoires d’interprétation et d’action ou parfois les dépassent. Les exemples présentés viennent de projets inter-organisationnels, de l’intrapreneuriat, de fusions-acquisitions, du dopage dans le sport, de l’antiterrorisme, de l’édition musicale, … Les chapitres d’illustration sont courts et écrits dans un style alerte.

L’ouvrage suggère que les processus stratégiques s’articulent autour de deux pôles : inertie endogène et proactivité endogène. L’un participe d’une logique conservatrice destinée à préserver en opérant comme une sorte de ciment dans l’espoir de sauvegarder ; l’autre participe du mouvement, de l’élan vital, de l’envie passionnée et de la prise de risque attachée à la prise d’initiative destinée à régénérer. Les processus stratégiques mobilisent ainsi des répertoires qui combinent inertie et proactivité : instinct de survie et capacité de mouvement. Ce cadre conceptuel sert de paire de lunettes pour observer les situations que les chapitres d’illustration nous donnent à voir.

Coordonné par Thomas DURAND et Sakura SHIMADA, avec les contributions de Olivier BASSO, Alain BAUER, Georges BLANC, Thibaud BRIèRE, Olivier CACHIN, Hadrien COUTANT, Brice DATTÉE, Thomas DURAND, Frédéric GARCIAS, Fabien GARGAM, Hervé LAROCHE, Raphaël MAUCUER, Lucie PUECH, Sakura SHIMADA, Benjamin TAUPIN, Christelle THéRON, Philippe VERY.

Thomas DURAND

Thomas DURAND

Thomas Durand est Professeur du Cnam, chaire management stratégique. Président de European Academy of Management (Euram), il a été professeur à Centrale pendant 30 ans. II travaille sur les stratégies technologiques, l’innovation, les compétences organisationnelles, et le futur des business schools. Il est fondateur du cabinet de conseil en stratégie CMI et conseille des décideurs dans des grands Groupes et des organisations publiques (cmi-strategies.com). Il est chroniqueur sur Xerfi Canal.

Sakura SHIMADA

Sakura SHIMADA

Sakura Shimada est Maître de conférences en sciences de gestion au Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam) et membre du laboratoire de recherche Lirsa. Après avoir soutenu sa thèse à l’Université Paris Dauphine sur la comparaison franco-japonaise de la transmission intergénérationnelle des connaissances en 2014, elle poursuit ses recherches dans trois domaines : la diversité générationnelle en entreprise, la comparaison interculturelle et l’apprentissage/transmission de connaissances.