Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

5 propositions pour réformer l'entreprise

Jacques BENOIT - 2015 - 112 pages

Collection :
Thèmes : Recherche / Essais  


ISBN : 978-2-84769-696-7
Année de parution :
Nombre de pages : 112 pages
Format : 140 x 205
Type d'ouvrage : Broché / noir
Disponible : Oui
e-book 4,99 €
Envoi rapide

La refondation du capitalisme passera par la réforme de l’entreprise

Jacques Benoit a toujours eu l’intime conviction d’avoir une « mission » pour changer l’entreprise. Il a œuvré toute sa vie pour une entreprise plus humaine, qui serait composée de deux partenaires et non deux adversaires. Les évènements de sa vie l’ont confirmé dans cette « mission ».

En effet, il est devenu PDG par accident : à l’école il était un cancre et rien ne laissait supposer qu’il serait un jour chef d’entreprise. C’est ainsi qu’il a instauré la démocratie dans sa société et est devenu le patron noté et élu par ses salariés.

Au bout de 27 ans, les évènements et les circonstances l'ont amené à quitter l’entreprise. Il s’est ensuite appuyé sur son parcours atypique pour promouvoir un management plus humain à travers l’éthique. Il est ainsi devenu intervenant dans des écoles de commerce et d’ingénieurs, lui permettant aussi de « théoriser » et d’affiner sa pensée.

A l’âge où beaucoup jouissent d’une retraite méritée, il publie cet essai qu’il destine aux générations futures à la manière d’un testament. Son combat : la démocratie dans l’entreprise deviendra une réalité comme elle est devenue incontournable sur le plan politique. 

Les 5 grandes propositions de Jacques Benoit pourront surprendre, bousculer voire choquer. Mais avant tout, il invite les acteurs de l’entreprise à étudier et débattre sur la base des arguments qu’il développe, basés sur une vision éthique et humaniste. 

Jacques BENOIT

enseigne et forme à l’éthique et au développement durable dans des écoles de commerce, d’ingénieurs, etc.
C’est un autodidacte. Pour beaucoup il reste le patron noté et élu par ses salariés en regard du système démocratique qu’il avait mis en place dans son entreprise faisant de chaque salarié un citoyen économique.