Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

La confiance et les différences interculturelles dans l’externalisation des systèmes d’information (Management & Avenir (n°63))

21 pages

Auteurs : Alya MLAIKI, Hajer KEFI


Dans cette recherche, nous nous proposons d’étudier le rôle joué par la confiance dans l’externalisation des systèmes d’information. Nous explorons également l’impact des différences culturelles qui interfèrent dans ces relations inter-firmes. Nous considérons que la confiance est un mécanisme de coordination. Une étude de cas a été menée au sein d’une Société de Services en Ingénierie Informatique (SSII), sa filiale tunisienne et quelques clients européens. Nos résultats indiquent que la confiance est perçue comme un facteur déterminant et structurant quand il est situé au niveau inter-organisationnel et non au niveau interpersonnel. Le rôle de la culture n’a pas été perçu de la même manière par les deux partenaires. Bien que les différences culturelles soient identifiées comme un facteur permettant l’élaboration et l’amélioration de la relation inter-organisationnelle par des individus appartenant à l’unité offshore (culture tunisienne), elles ont été considérées comme un élément contraignant par le vendeur mondial et ses clients (la culture européenne). 


 

In this research, we propose to study the role of trust in offshoring relationships, through the outsourcing of information systems. We also explore the impact of cultural differences that interfere in these inter-firm relations. We assume that trust is a mechanism of coordination that acts at two levels: the individual level and organizational level. A case study was conducted within a service company in computer engineering, its Tunisian subsidiary and some of their European customers. Our results indicate that trust is seen as a structuring factor and that is located at the inter-organizational level and not at the interpersonal one. The role of culture has not been perceived in the same way by both partners. Although cultural differences are identified as an important factor in the development and improvement of the inter-organizational relationship by individuals belonging to the offshore unit (Tunisian culture), they were considered as a constraining component by the global vendor and its customers (European culture). 

15,00 €
Revue Management & avenir
Numéro Management & Avenir (n°63)
Date de parution Juil-Août 2013
ISSN 1768-5958

Autres articles du numéro :