Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Améliorer l’attitude et l’intention de vaccination : le cas du rappel du vaccin Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite (DTP) (Décisions marketing - N°98)

27 pages

Auteurs : Véronique PLICHON, Laurent MAUBISSON, Hélène SAUREL


Entre 18 et 25 ans, les jeunes adultes doivent prendre pour la première fois la décision de se faire vacciner (rappel du vaccin DTP). Adoptant une démarche expérimentale, cette étude menée auprès de 303 jeunes adultes teste l’efficacité de 6 combinaisons de messages pro-vaccination DTP sur les changements d’attitude et d’intentions comportementales, en faisant varier le cadrage (gain vs. perte) et l’argument utilisé (se faire vacciner pour soi, pour les autres, ou pour respecter la loi). Les résultats montrent que selon l’option, la communication est soit peu performante, soit contreproductive, en diminuant l’intention de vaccination. Il ressort également que certains cadrages sont à l’origine d’une chaîne séquentielle de nature soit plutôt affective, soit plutôt cognitive. Finalement, l’option la plus efficace consiste à développer des messages à partir du cadrage gain / légal : « Se faire vacciner, c’est respecter la loi ». Mots-clés : communication de santé, cadrage du message, émotions, valeur informationnelle. 


Améliorer l’attitude et l’intention de vaccination : le cas du rappel du vaccin Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite (DTP) 

Between 18 and 25 years old, young adults have to decide by their own for the first time whether or not they wish to get a DTP booster shot. Based on an experiment approach, this study – in which 303 young adults participated – tests the effectiveness of 6 different pro-DTP messages in terms of attitude change and behavioral intention change, using different message framing (gain versus loss) and arguments (getting vaccinated for the sake of one’s own health, to protect others, or to respect the law). The results show that, depending on the option, the communication can have either a weak effectiveness or a negative effect by reducing the vaccination intention. Moreover, some message framings generate a sequential route, either affective or cognitive. Finally, the best option is to use a gain-framed message with a legal argument (“Get vaccinated to respect the law”). Keywords: emotions, health communication, informational value, message framing. 

15,00 €
Revue Décisions marketing
Numéro Décisions marketing - N°98
Date de parution 2020
ISSN 0779-7389
Nombre de pages 152 pages
Format 180 x 260 mm

Autres articles du numéro :