Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Travail des enfants et pression des parties prenantes : vers un nouveau modèle d’organisation de la sous-traitance ? (Management & avenir - N°45)

21 pages

Auteurs : Eline NICOLAS


Face à l’ampleur du phénomène de l’exploitation infantile dans le monde, on peut se demander dans quelle mesure les donneurs d’ordres occidentaux sont incités par leurs parties prenantes à agir et, le cas échéant, comment. L’étude, basée sur le cas Nike, permet d’envisager qu’il existe une pression parfois contraire mais globalement croissante pour lutter contre le travail des enfants et propose un modèle d’organisation supra légal de soustraitance basé sur le principe de séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. 


 

Considering the phenomenon of the infantile exploitation in the world, we can wonder in which measure the western prime contractors are incited by their stakeholders to act and, if necessary, how. The study, based on the case Nike, allows to think that there is an opposite but globally increasing pressure to fight against the child labor and proposes an supra legal model of organization of subcontracting based on the division of executive, legislative and judicial powers. 

15,00 €
Revue Management & avenir
Numéro Management & avenir - N°45
Date de parution Juin 2011
ISSN 1768-5958

Autres articles du numéro :