Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Impact de la nostalgie sur les relations des consommateurs aux marques : croyance en la supériorité, phénomène de collection et (Management & avenir - N°48)

16 pages

Auteurs : Aurélie KESSOUS


L’objet de cet article134 est de tester les effets du type de marques – « perçues comme nostalgiques » et « comme non nostalgiques » – sur 3 variables de relation aux marques : la croyance en la supériorité, la propension à collectionner et à raconter des anecdotes. Une étude quantitative, conduite sur un échantillon de 613 individus, montre que les scores des 3 variables sont systématiquement plus forts pour les marques « perçues comme nostalgiques » que pour celles qui ne le sont pas. Cette étude souligne donc l’intérêt managérial des marques, issues de différents secteurs d’activités, à intégrer la nostalgie dans leur stratégie. Elle permet en outre, d’identifier les variables d’action pertinentes à la mise en oeuvre d’une telle stratégie. 


 

The aim of this paper is to test the effects of brand type – “considered as nostalgic” and “considered as non-nostalgic” – on three relationship variables related to brands: belief in superiority, propensity to collect, and storytelling. A quantitative study conducted on a sample of 613 individuals demonstrates that the scores of the three variables are systematically stronger for brands considered nostalgic than for those that are not. This study underlines the managerial interest, from different sectors, for integrating nostalgia into a brand strategy. It contributes to the identification of variables relevant to implementing a brand strategy based on nostalgia. 

15,00 €
Revue Management & avenir
Numéro Management & avenir - N°48
Date de parution Octobre 2011
ISSN 1768-5958

Autres articles du numéro :