Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Risques psychosociaux : la transmission des agents « stresseurs » (Question(s) de management - N°6)

7 pages

Auteurs : Karine MERLE


Selon le rapport du CESE de mai 2013, la problématique de l’action préventive en matière de santé mentale au travail reste entière. Dans ses conclusions les rapporteurs insistent sur la nécessité d’améliorer la connaissance des phénomènes à l’oeuvre pour améliorer leurs modes d’évaluation. Si le cadre d’une politique préventive globale a été fixé par la loi à partir de 2002, il n’en demeure pas moins que les actions mises en oeuvre restent à l’entière discrétion de l’employeur (Merle, 2013). La nature du risque apparaît complexe et l’entreprise sous tension du fait de ses obligations morales, légales et économiques, mue par l’idéologie gestionnaire (de Gaulejac, 2005), adopte une posture causaliste objectivable et se focalise sur la seule question du risque au détriment d’une approche plus globale du fait psychosocial. Celui-ci est par nature interactif et se situe dans la relation d’échange qui s’établit entre l’individu et son environnement de travail. A ce titre il s’agit d’un phénomène communicationnel (Lehisse, 2009). Nous proposons alors d’envisager les mécanismes organisationnels sous l’angle des théories de la communication afin de porter un regard nouveau sur le phénomène psychosocial et tenter d’ouvrir des pistes pour l’amélioration des actions préventives. 


The psychosocial risks at work : the transmission process of stress factors 

According to the report of the EESC to May 2013, the problematic of the preventive action in respect of mental health at work remains full. In its conclusions the rapporteurs are insisting on the need to improve the knowledge of the phenomena to the opens to consider improving their modes of assessment. If the framework of a comprehensive preventative policy has been fixed by law from 2002 onwards, it remains that the actions implemented remain at the discretion of the employer (Merle, 2013). The nature of the risk appears complex and the company under voltage of the fact of his moral obligations, legal and economic, driven by the ideology manager (of Gaulejac, 2005), adopted a posture not consequentialist objectivable and focuses on the single question of risk to the detriment of a more comprehensive approach of the fact psychosocial. The latter is by nature interactive and is located in the exchange relationship which is established between the individual and his work environment. Has this title it is a communicational phenomenon (Lehisse, 2009). We then propose to consider the organizational mechanisms under the angle of the theories of communication in order to bring a new look on the psychosocial phenomenon and try to open the tracks to the improvement of preventive actions. 

15,00 €
Revue Question(s) de management
Numéro Question(s) de management - N°6
Date de parution 2014
ISSN 2262-7030
Nombre de pages 162 pages
Format 210 x 297 mm

Autres articles du numéro :

Regards croisés sur les générations

25 pages

15,00 €

voir fiche détaillée