Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Gastronomie et excellence au centre de la construction identitaire des meilleurs ouvriers de France (Question(s) de management - N°14)

11 pages

Auteurs : Nathalie MONTARGOT


Le degré de maîtrise d’un métier (Perrenoud, 1987 ; Capdevielle, 2001) est lié là la recherche de perfection. Les « Meilleurs ouvriers de France » (MOF) sont distingués par leurs pairs au prix d’un concours qui demande des mois, voire des années de préparation. Quelles places la gastronomie et la recherche d’excellence prennent-elles dans leur construction identitaire ? Une revue de littérature consacrée aux notions d’identité professionnelle (Sainsaulieu 1977 ; Dubar, 2000), de reconnaissance et d’excellence est conduite. Une seconde partie révèle les résultats d’une enquête qualitative menée auprès de 44 lauréats MOF de métiers liés à la gastronomie. Ils montrent que la recherche d’excellence dans le modèle de gastronomie élitiste est envisagée comme un processus qui permet leur construction identitaire, entre perpétuation des règles de l’art et recherche de créativité-signature. L’analyse des discours met en évidence le processus de construction identitaire en oeuvre (Alvesson et Willmott, 2002 ; Dubar, 2000), la centralité de la notion de lignage (Dion et De Boissieu, 2013) et d’identification croisées (Zarca, 1988). Leur conception de l’excellence, liée au caractère éphémère de leurs créations, s’appréhende comme un processus continuel intégrant les règles de l’art et une forte propension individuelle à la créativité, à travers la recherche d’une identité-signature et la construction de relations socio-économiques de confiance. Transformation identitaire et volonté de transmission participent à la valorisation et à l’évolution des métiers de la gastronomie et concourent à la recherche de perfection. 


Gastronomy and excellence at the heart of identity building of the best workers in France 

The degree of mastery of a craft (Perrenoud, 1987; Capdevielle, 2001) is linked to the search for perfection. The “Best workers of France” (MOF) are distinguished by their peers at the price of a contest that takes months or even years of preparation. What places do gastronomy and search for excellence take in their identity construction? A literature review focused on professional identity concepts (Sainsaulieu 1977; Dubar, 2000), recognition and excellence is conducted. A second part reveals the results of a qualitative survey based on 44 MOF laureates whose jobs are related to gastronomy. They show that the search for excellence inside the model of elitist gastronomy is seen as a process that allows the identity construction between perpetuating the state of the art quest and printing a creative signature. Discourse analysis reveals the identity building process implemented (Alvesson &Willmott, 2002; Dubar, 2000), the centrality of the notion of lineage (Dion & De Boissieu, 2013) and cross-identification (Zarca, 1988). Their design of excellence, linked to ephemeral nature of their creations, is apprehended as a continuous process incorporating the rules of art, their ability to build confident socio-economics relationships and a strong propensity for individual creativity, through their own signature. Identity transformation and transmission participate in the enhancement and the development of skills and contribute to the search for perfection. 

15,00 €
Revue Question(s) de management
Numéro Question(s) de management - N°14
Date de parution 2016
ISSN 2262-7030
Nombre de pages 166 pages
Format 210 x 297 mm

Autres articles du numéro :