Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

La gestion du changement face à des enjeux épistémologiques et de performance. Vers un modèle interactionniste, épistémique et pragmatique des capacités organisationnelles à changer. (Question(s) de management)

15 pages

Auteurs : Kevin J. JOHNSON


Cet article pose d’emblée trois constatations épistémologiques majeures propres au développement de la connaissance en gestion du changement. 1) Le nombre de publications subi une hausse marquante, mais présente des ratios de performance relativement faibles et stables dans le temps. 2) La dualité Action-Connaissance est au centre d’un schisme paradoxal dans le domaine. 3) Le développement des connaissances en gestion du changement est fortement lié au contexte de son époque de production. La présente réflexion démontre que ces constatations sont les fondements principaux à la proposition réclamée par plusieurs quant au passage de la gestion du changement à l’étude des capacités à changer. Ainsi, le présent article tente de répondre aux implications épistémologiques d’un tel virage. Pour se faire, les fondements épistémologiques du concept des capacités à changer sont étudiés et discutés. Ensuite, ces fondements sont intégrés à la proposition matricielle de Rondeau (2008) quant à l’étude des capacités à changer que le présent article suggère comme avenue de recherche épistémique et pragmatique. 


Change management versus epistemological and performance stakes. Towards an interactionnist, epistemological and pragmatic model of organizational capacities to change. 

This article raises three major epistemological observations about change management knowledge production. 1)There is a signification increase of publications, while performance ratios remain relatively low and stable over time. 2) Action-Knowledge duality present a schism in the field of study that leads to a methodological paradox. 3) The knowledge development is highly contextualized to its production era. This demonstration points out that these findings are the main foundations for the proposal of the passage from change management to the study of change capacities. Thus, this article attempts to identify the main epistemological implications of such a shift. First it reviews and discusses the epistemological foundations of the “organizational capacities” concept. Then, these foundations are integrated to Rondeau (2008) matrix about change capacity study as this article suggest an epistemic and pragmatic research avenue.. 

15,00 €
Revue Question(s) de management
Numéro Question(s) de management
Date de parution Septembre 2012
ISSN en cours
Nombre de pages 144 pages
Format 210*297 mm

Autres articles du numéro :