Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Comment développer l’éveil à la création d’entreprise par la simulation ? Le cas du challenge Télécom Lille 1/IAE de Lille (vol. 26 - 2013 (n°1))

27 pages

Auteurs : Pascale LEPERS, Philippe VAESKEN


Parmi les initiatives portées par les grandes écoles et les universités en matière de sensibilisation des étudiants à la création d’entreprise, il existe notamment le Challenge « Projets d’entreprendre », d’abord initié à Évry, puis transposé à Villeneuve d’Ascq. D’autres études destinées à mesurer les intentions et/ou les capacités entrepreneuriales des étudiants ont été réalisées, notamment celles conduites par Boissin, Chollet et Emin (2005), depuis 2005 sur des populations identiques à l’INT d’Évry et à Grenoble, mais aussi Arlotto et Bourcieu (2002), Arlotto et Jourdan (2003), Fayolle, Gailly et Lassas-Clerc. (2006), Léger Jarniou (2008), dans des contextes similaires. À partir de l’expérience du Challenge menée à Villeneuve d’Ascq, l’objectif est de faire un retour sur les ambitions et sur les résultats obtenus en matière d’apprentissage, ainsi que sur la manière dont les élèves ingénieurs et les étudiants concernés vivent cette ouverture d’esprit à la création d’entreprise. Cet article insiste surtout sur les capitalisations d’expériences et de connaissances entrepreneuriales qui peuvent être acquises au terme d’une semaine fondée sur une simulation à but, adaptée à la création d’entreprise. Par rapport à ce public composite d’étudiants, celle-ci permet de proposer un modèle pédagogique basé sur les grands thèmes inhérents au développement des capacités entrepreneuriales, à savoir : comprendre, construire, apprendre. 


How to develop enterprise creation awareness by simulation? The case of challenge Télécom Lille 1/IAE de Lille 

The “Challenge”: “Projets d’entreprendre” first initiated in Évry and then transposed in Villeneuve D’Ascq is part of the initiatives carried out by the French “Grandes Écoles” and universities enabling students to become aware of entrepreneurship. Further studies to measure students’ entrepreneurial intentions and/or capacities have already been undertaken, for instance by Boissin since 2005 on identical populations at the INT (Institut National des Télécommunications) of Évry and at Grenoble, but also by Arlotto and Bourcieu (2002), Arlotto and Jourdan (2003), Fayolle A., Gailly B., Lassas-Clerc N. (2006) and Léger-Jarniou (2008) in similar contexts. Based on the “Challenge” experience conducted in Villeneuve D’Ascq, the aim consists in reflecting on the learning ambitions and results obtained, but also on the way engineering students and the students involved live this openness to entrepreneurship. This article particularly focuses on experience and entrepreneurial knowledge capitalization that can be acquired at the end of a week based on a simulation with goals, suitable for entrepreneurship. With regards to this mixed public of students, it can offer a teaching model based on the major topics inherent in the development of entrepreneurial skills: understanding, building and learning. 

15,00 €
Revue Revue internationale PME
Numéro vol. 26 - 2013 (n°1)
Date de parution 2013
ISSN 0776-5436
Nombre de pages 168 pages
Format 180*260 mm

Autres articles du numéro :