Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Motivation entrepreneuriale et logique d’action du créateur (Vol.24 - 2011 (n°1))

31 pages

Auteurs : Christophe ESTAY, François DURRIEU, Pape Madické DIOP


L’objet de cette recherche est de faire émerger les ressorts de la motivation entrepreneuriale et de repérer les logiques d’action des créateurs d’entreprise (projets) associées à chaque dimension de cette attitude. Plus précisément, l’étude vise à répondre aux deux questions suivantes : Quels sont les besoins et leur intensité à l’origine de la création d’entreprise ? Et dans quelle mesure la motivation entrepreneuriale influence-t-elle les projets des entrepreneurs ? À partir des questionnaires à l’attention de chefs d’entreprises nouvellement installés, nous recherchons les ressorts de la motivation entrepreneuriale (besoins et intensité de ces derniers), ses antécédents et les logiques d’action du créateur (imitation, innovation-aventure, reproduction et innovation-valorisation). Cette étude s’appuie sur un cadre théorique issu de recherches sur la motivation et l’entrepreneuriat. Une série de relations de causalité est retenue puis testée. L’analyse permet de tirer un ensemble de conclusions sur la motivation entrepreneuriale. Les chemins de la motivation nous conduisent à des logiques d’action liées à des projets innovants et éclairent le phénomène de reproduction (ou mimétisme) que l’on observe parfois chez les créateurs d’entreprise. À l’origine, on relève des objectifs de développement et d’indépendance. Dans le premier cas, le créateur espère que son entreprise lui apportera des résultats tangibles sur les plans financier et matériel. Dans le second cas, l’entrepreneur est conscient que son projet lui demandera de s’investir de façon autonome sur l’ensemble des dimensions de son entreprise (gestion, commercialisation, etc.). Sur le chemin de la logique d’action de valorisation, on retrouve la non-aversion pour le risque, l’exploitation d’un contexte porteur conjuguée à une maîtrise des compétences et à un besoin de créativité. Ces deux dimensions sont associées à un objectif d’indépendance. La logique de reproduction est motivée par un sentiment de confiance en soi (locus of control, LOC) et répond à un objectif de développement de l’entreprise. 


 

The aim of this research was to analyse the impetus of entrepreneurial motivation, to identify the reasons for action taken by entrepreneurs and to assess any contextual factors. More specifically, the study answered the following question : do links exist between entrepreneurial motivation, the reasons for action taken by entrepreneurs and their perceptions in relation to their project goals ? Based on questionnaires completed by newly established business leaders, we evaluated the impetus of entrepreneurial motivation (including their needs and strengths), identified the reasons for action taken by entrepreneurs and assessed the contextual factors. This study builds on a theoretical framework derived from research into motivation and entrepreneurship. We particularly drew our inspiration from recent models that attempt to understand entrepreneurial motivation which we supplemented with a typology of reasons for action taken by entrepreneurs. A series of causal relationships were identified and tested. The analysis allowed us to draw conclusions with regard to entrepreneurial motivation. Research into motivation highlighted the reasons for action taken in relation to innovative projects. Initially, we identified development and commitment objectives among these reasons. In one case, the entrepreneur hoped his company would bring him tangible financial and material results. In another, the entrepreneur was aware that his project would require him to invest in routine management activities and difficult business practices. Research into the reasons for improvement action taken highlighted the requirements for risk management and control. The exploitation of an enabling environment satisfied the entrepreneur’s requirement for control and was associated with a risk adverse entrepreneur. Projects described as adventurous, with the starting objective of tangible rewards, were likely to meet recognition requirements. 

15,00 €
Revue Revue internationale PME
Numéro Vol.24 - 2011 (n°1)
Date de parution 2011
ISSN 0776-5436
Nombre de pages 220 pages
Format 155x230 mm

Autres articles du numéro :