Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

L’approche néo-institutionnelle et ses implications pour le management des relations avec les stakeholders en phase start-up (Vol. 21 - 2008 (n°3))

25 pages

Auteurs : Dietmar ROESSL, Matthias FINK, Sascha KRAUS


Les approches néo-institutionnelles et surtout la théorie de l’agence et la théorie des coûts de transaction ont fait leurs preuves dans divers domaines (en marketing, en GRH, etc.). Cependant, jusqu’à présent, peu de recherches en création d’entreprise se sont appuyées sur ces approches. Le but de la présente contribution est d’analyser la création d’entreprise sous l’angle de la Nouvelle Économie institutionnelle. Cet angle souligne le rôle crucial de la relation stakeholder-créateur. En effet, le succès d’une jeune entreprise dépend directement de l’acceptation et du soutien des parties prenantes. Les relations dans la phase de création sont caractérisées par des incertitudes particulièrement fortes dues à la nouveauté (liability of newness). Dans le processus d’évaluation et de jugement de la relation d’échange, le stakeholder est confronté à l’incertitude des promesses du créateur d’entreprise ; ces incertitudes influencent la décision du stakeholder d’entrer dans la relation d’échange avec la jeune entreprise. L’aptitude à gérer ces incertitudes augmente la probabilité de succès du projet de création. L’approche MUT (Management of Uncertainties and Trust) que nous présenterons ici est un outil pragmatique et normatif qui a pour but de structurer et de résoudre la problématique d’incertitude. De cette façon, il peut favoriser le succès de nouvelles entreprises en aidant l’entrepreneur à créer des relations stables avec les parties prenantes. 


 

Institutional Economics, especially the Principal-Agent Approach and Transaction Cost Economics, has proven of value in various disciplines (e.g. marketing, personnel management). However, so far they have hardly expanded into entrepreneurship research. In this paper, we strive to analyse the establishment of new ventures from the perspective of Institutional Economics. This highlights the decisive role of the relationship between the founder and the stakeholders. The success of a new venture strongly depends on the acceptance and the support of the stakeholders. At the same time, the relationships to the stakeholders are burdened with particularly high uncertainties, because of the “liability of newness.” When evaluating the offered transaction, the stakeholder is confronted by the founder’s insecure promises. These insecurities influence the potential stakeholders’ decision whether or not to establish a transaction relationship with the newly founded company. With the rising capability to handle such insecurities, the success of the new venture becomes more likely. As a pragmatic-normative tool to structure and handle the insecurities identified, the MUT-Approach presented in this paper can foster the success of new ventures by helping the founder to establish stable relationships with stakeholders. 

15,00 €
Revue Revue internationale PME
Numéro Vol. 21 - 2008 (n°3)
Date de parution 2008
ISSN 0776-5436
Nombre de pages 204 pages
Format 155 x 230 mm

Autres articles du numéro :