Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Une analyse dynamique du pilotage des groupements de PME (Vol. 18 - 2005 (n°1))

26 pages

Auteurs : Sophie PEILLON


Constatant l’importance des coopérations entre PME, cet article s’intéresse au pilotage des groupements de PME, définis comme une forme particulière de réseau de deux PME au moins, qui s’unissent pour mener à bien un projet commun. Pour analyser les facteurs et les moyens permettant d’assurer une efficience maximale du fonctionnement de ces groupements, l’auteur mobilise deux approches différentes mais complémentaires de la firme : la théorie contractuelle, qui insiste sur les risques inhérents aux coopérations, et la théorie basée sur les compétences, plus dynamique, qui met davantage en relief la coordination technique des activités et la possibilité de faire émerger de nouvelles compétences. L’auteur propose une typologie opérationnelle qui distingue deux types de groupements de PME : les groupements de similitude, qui concernent des activités similaires et sont orientés vers la réduction des coûts ou la recherche d’une taille optimale, et les groupements complémentaires, fondés sur la complémentarité des actifs des partenaires et orientés vers la coproduction de ressources nouvelles. Si le premier type de groupements peut se contenter d’un pilotage contractuel basé sur des contrats « complets », le second doit s’appuyer sur un pilotage relationnel, reposant sur des contrats incomplets et la confiance, afin de favoriser les processus d’apprentissage et une coordination plus cognitive des partenaires. 


 

Noting the importance of cooperations between SME, this paper addresses the governance of SME’s groups, defined as particular shapes of networks of at least two SMEs which join together to achieve a specific project. In order to analyze the factors and means that ensure a maximum efficiency of these groups, the author mobilizes two complementary approaches of the firm : the contractual theory, which points the inherent risks in cooperations, and the competence-based approach, which more dynamically highlights the stakes of technical coordination and the possibility of giving rise to new competencies. The author proposes an operational typology which distinguishes two types of groups of SMEs : similarity groups are related to similar activities and directed towards a reduction of costs or the research of an optimal size ; and complementary groups founded on the complementary contributions of the partners and directed towards a co-production of new resources. In the first case, a contractual governance based on complete contracts is sufficient ; in the second, the governance must be relational, based on incomplete contracts and on trust, in order to support learning processes and the more cognitive coordination between the partners. 

15,00 €
Revue Revue internationale PME
Numéro Vol. 18 - 2005 (n°1)
Date de parution 2005
ISSN 0776-5436
Nombre de pages 143 pages
Format 155 x 230 mm

Autres articles du numéro :