Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Les facteurs de succès de la mise en place d’une communauté virtuelle dans les PME de services : le cas des petits et moyens cabinets d’experts-comptables (Vol. 15 - 2003 (n°3))

37 pages

Auteurs : Michel VÉZINA, Jacques FORTIN


L’avènement des portails permettant la création de places d’affaires et de communautés virtuelles a profondément influencé le développement de l’Internet. Dans ce contexte, les PME ont la possibilité de faire valoir le poids de leur nombre en se regroupant sous forme d’association virtuelle de façon à profiter de ressources plus importantes et d’économies d’échelles substantielles. Dans le domaine de l’expertise comptable, les petits et moyens cabinets d’experts-comptables (PMCCA) n’échappent pas à cette règle. Face à la mondialisation, les stratégies de gestion de la connaissance mises en oeuvre par les grands cabinets d’experts-comptables et l’explosion de l’offre des services comptables informatisés sur le Web, les PMCCA n’ont d’autres choix que de se regrouper afin de demeurer concurrentiels. Cet article présente la démarche de recherche qui a conduit à la création d’une communauté virtuelle pour les PMCCA. Celle-ci a débuté par l’élaboration d’un modèle théorique. Ce modèle s’est ensuite appuyé sur les résultats d’un processus de validation fait d’une enquête par questionnaire. Une fois validé, le modèle de départ a servi au développement d’un prototype opérationnel qui devait, par la suite servir à l’Ordre des comptables agréés du Québec à la conception d’une véritable communauté virtuelle des PMCCA. Celle-ci a d’abord porté le nom de Trousse CA et ne devait réunir que des comptables agréés du Québec. Le projet a depuis débordé les frontières du Québec et il est en voie d’être cédé à l’Institut canadien des comptables agréés (ICCA) qui pourrait en faire bénéficier l’ensemble des praticiens du Canada. Les résultats de cette recherche-action tendent à démontrer que, si elle est prise en charge par une association professionnelle d’un minimum d’envergure, une communauté virtuelle peut être économiquement viable. Elle devra toutefois offrir à ses membres des produits et services à valeur ajoutée. Parmi la gamme de produits potentiels, il est intéressant de constater que les PMCCA accordent beaucoup plus de valeur aux produits d’information qu’aux produits qui facilitent les transactions en ligne. 


 

By making it possible to develop virtual market places and communities, the advent of portals has profoundly transformed the Internet. This has created a context that allows SMBs to take advantage of their strength in numbers by establishing virtual associations that offer them greater access to resources and substantial economies of scale. Small and medium-size firms in the field of accounting (SMAFs) are no exception to this rule. Indeed, faced with the challenges represented by globalization, the knowledge management strategies developed by large accounting firms and the explosion of electronic accounting services on the Web, SMAFs have no other choice but to unite in order to remain competitive. This article presents the research process that led to the development of a virtual community for SMAFs in Quebec. The process began with the formulation of a theoretical model. This model was then subjected to a validation process based on the results of a questionnaire. Once validated, the initial model was used to develop an operational prototype that served as the basis for the creation by the Ordre des comptables agréés du Québec of an actual virtual community of SMAFs. Originally baptized the « Trousse CA », it was limited to chartered accountants in Quebec. The project has since been expanded beyond Quebec’s borders and is in the process of being transferred to the Canadian Institute of Chartered Accountants (CICA), which could make its benefits available to all accountants in Canada. The findings of this study suggest that, when overseen by a minimally large professional association, a virtual community can be economically feasible. It must, however, offer its members value-added products and services. Among the range of potential products, it is interesting to note that SMAFs place much more stock in information products than in products facilitating on-line transactions. 

15,00 €
Revue Revue internationale PME
Numéro Vol. 15 - 2003 (n°3)
Date de parution 2003
Auteur(s) Marie-Christine MONNOYER-LONGÉ, Camille CARRIER, Béatrice VACHER, Serge AMABILE, Martine GADILLE, Michel VÉZINA, Jacques FORTIN, Cécile FONROUGE
ISSN 0776-5436
Nombre de pages 174 pages
Format 180 x 260 mm

Autres articles du numéro :