Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Les dirigeants dans le secteur des TIC pensent-ils différemment ? Biais cognitifs et formation de réseaux dans les PME aux environnements instables (Vol. 15 - 2003 (n°3))

14 pages

Auteurs : Cécile FONROUGE


Les secteurs des TIC présentent des environnements instables. Les dirigeants de PME ont tendance à répondre à cette instabilité en activant des schémas cognitifs particuliers. Cet article se propose d’étudier deux types de biais cognitifs (le biais « d’internalité » et de complaisance) qui agissent particulièrement sur la performance des réseaux. Le biais d’internalité traduit la tendance des dirigeants à effectuer une analyse de l’intérieur sans tenir compte du contexte, celui de complaisance, la tendance à se considérer soi-même comme la raison des succès de l’entreprise. Deux cas d’entreprises permettent une lecture empirique de l’activation de biais comme antécédent à des relations performantes. Ils sont choisis pour leur caractère emblématique de la mise en place de réseau interindividuel et interorganisationnel.Ces cas sont le résultat d’une condensation généralisatrice, soit l’enregistrement simplifié d’une forme de régularité dont le cas est un exemple significatif. Puis, par un travail de transfert analogique de connaissances, nous appliquons les recherches effectuées sur l’entrepreneur américain. Les résultats sont les suivants : dans le premier cas, on constate qu’un réseau de clients et de fournisseurs se construit à partir d’une entreprise pivot qui a tendance à analyser l’environnement à partir d’elle-même, traduisant une forme d’égocentrisme ; dans le deuxième, la constitution d’un réseau familial utile à l’amorçage commercial est freinée par l’autoattribution que l’entrepreneur fait des raisons des premiers succès de l’entreprise. 


 

The Communication and Information Techniques sector reveals an unstable environment. The managers of small and medium-size firms respond to this kind of environment by using decision-making biases. In this study, we propose to study two biases (insider bias and self-serving bias) particularly efficient on network performance. The insider bias describes the strong tendency to consider problems as unique, focusing on the case at hand without considering the context. The selfserving bias consists in a tendency to attribute positive incomes to a self. Two case studies are chosen for their emblematic perspective. The qualitative results show strong support for two proposals. First a natural network of clients is embedded thanks to a central firm which analyses the environment with an inside view. Second the self-attribution of the first success has negative impacts on building familial networking. 

15,00 €
Revue Revue internationale PME
Numéro Vol. 15 - 2003 (n°3)
Date de parution 2003
Auteur(s) Marie-Christine MONNOYER-LONGÉ, Camille CARRIER, Béatrice VACHER, Serge AMABILE, Martine GADILLE, Michel VÉZINA, Jacques FORTIN, Cécile FONROUGE
ISSN 0776-5436
Nombre de pages 174 pages
Format 180 x 260 mm

Autres articles du numéro :