Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

La demande de capitaux propres des PME en croissance : impératif financier ou volonté stratégique ? (Vol. 29 - 2016 (n°1))

30 pages

Auteurs : Alain MARION, Claire FAVERJON


Traditionnellement, la demande de capitaux propres émanant des PME en croissance est présentée comme l’expression d’un impératif financier lié à l’incapacité de l’entreprise à financer par ses ressources financières internes la totalité des besoins générés par la croissance. Il semble cependant, à l’observation du comportement financier des PME en croissance, que l’impératif financier ne puisse être considéré comme la seule variable explicative. L’article prend en compte la volonté des dirigeants de se doter, en dehors de toute contrainte financière, d’une marge de manoeuvre financière à l’origine de levées de capitaux propres. L’étude porte sur 2 161 PME en croissance localisées en Rhône-Alpes. Pour appréhender le besoin de capitaux propres des PME, nous utilisons la capacité d’autofinancement disponible (CAFD = CAF – flux d’investissement – variation du BFR) qui donne une mesure des besoins non couverts par les ressources financières internes. L’étude met en évidence trois catégories de PME procédant à des levées de capitaux propres : une catégorie de PME jusqu’alors non identifiée, qui présente la particularité de procéder à des levées de fonds bien qu’elles ne présentent pas de besoin de financement ; une catégorie de PME ayant un profil de performance ne répondant pas aux exigences des investisseurs et une catégorie de PME conjuguant besoin de financement et performance. On observe qu’une taille élevée, une croissance forte, une intensité capitalistique forte et une rentabilité faible constituent des caractéristiques communes aux PME ayant levé des capitaux propres, qu’il existe ou non un besoin de financement. Par contre, l’appartenance sectorielle et l’âge sont des caractéristiques propres aux PME ne présentant pas de besoin tandis que l’ouverture à l’export et l’effort d’innovation caractérisent les PME industrielles présentant un besoin. 


Equity capital needs of growth SMEs : financial obligation or strategic intention ? 

Usually, Small and Medium-Sized Enterprises (SMEs) are supposed to raise equity capital when they are not able to finance growth by internal funds. Nevertheless, if we observe the financial behaviour of growth SMEs, financial constraint seems not to be the only determinant of raising equity capital. The paper investigates if the aim of managers is not also to have financial slack. We study 2 161 SMEs localized in Rhône-Alpes in France. To measure the need of equity capital, we use free cash flows (cash flows less capital expenditure less change in working capital). The study finds three kinds of SMEs raising equity capital. Surprisingly, one kind of SMEs raises funds whereas they have positive free cash flows (that means that these SMEs have no needs of external funds). The second kind of SMEs raising equity capital is not performant for investors and the last kind of SMEs needs equity funds and is performant for investors. The empirical results also show that the characteristics of all of the kinds of SMEs that raise equity funds are a large size, high growth, high capitalistic intensity and low performance. But the variables sector and age of the SMEs are characteristics specific to SMEs with equity capital need, whereas the variables innovation and export characterize industrial SMEs that need external funds. 

15,00 €
Revue Revue internationale PME
Numéro Vol. 29 - 2016 (n°1)
Date de parution 2016
ISSN 0776-5436
Nombre de pages 192 pages
Format 180 x 260 mm

Autres articles du numéro :