Apprendre aujourd'hui pour pratiquer demain

suivez-nous sur
s'inscrire à la newsletter
Newsletter Éditions EMS

Se connecter

Mon panier

Lecture conventionnaliste du cas des établissements Thunevin (Vol. 31 - 2018 (n°1))

36 pages

Auteurs : Thierry VERSTRAETE, Gérard NÉRAUDAU, Estèle JOUISON-LAFFITTE


Les établissements Thunevin évoluent dans la production et le négoce de vin. Robert Parker, célèbre critique américain et créateur de la non moins célèbre revue The Wine Advocate, a qualifié leur fondateur et dirigeant, Jean-Luc Thunevin, de « bad boy ». Ce terme peut traduire une forme de déviance par rapport aux règles de conduite instituées dans un univers d’action particulier ou, autrement dit, par rapport aux registres conventionnels des espaces sociaux investis. Pour appréhender cette originalité, nous avons choisi d’adopter une perspective conventionnaliste pour apprendre du succès des établissements Thunevin. En effet, parti de rien, Jean-Luc Thunevin est aujourd’hui emblématique du mouvement des « vins de garage ». Ainsi, l’entreprise a porté son cru fétiche, Château Valandraud, au sommet de l’appellation en devenant premier grand cru classé de Saint-Émilion lors du classement de 2012 (les vins de Saint-Émilion sont soumis au classement de façon décennale). Cette réussite exceptionnelle incitait à une étude de cas intrinsèque, laquelle s’est combinée à une étude de cas instrumentale (Stake, 1994, 1995) par la lumière que le cas des établissements Thunevin prenait sous l’éclairage de la perspective conventionnaliste. 


A conventionalist perspective on the case of the etablissements Thunevin 

The Thunevin company is a wine producer and trader. Robert Parker, the famous American critic and founder of the no less famous magazine The Wine Advocate, has described its founder and director Jean-Luc Thunevin as a « bad boy ». This term may reflect a form of deviation from the rules of the game of a particular field of action or, in other words, from the conventions of a well-trodden social space. In an attempt to explain Thunevin’s originality, we have chosen to take a conventionalist perspective to learn from the company’s success. After having started from scratch, Jean-Luc Thunevin is now emblematic of the « garage wine » movement. The company has taken its flagship wine, Château Valandraud, to the very top of the Saint-Emilion appellation by becoming the premier grand cru classé of Saint-Emilion in the 2012 classification (Saint-Emilion wines are re-assessed in this classification every ten years). This exceptional achievement led us to use the conventionalist perspective in conducting an intrinsic case study combined with an instrumental case study (Stake, 1994, 1995) in analyzing what Thunevin has achieved. 

15,00 €
Revue Revue internationale PME
Numéro Vol. 31 - 2018 (n°1)
Date de parution 2018
ISSN 0776-5436
Nombre de pages 216 pages
Format 180x260 mm

Autres articles du numéro :